ACCUEIL / Mon Marketing / David K. COPHIE – La formation pour rentabiliser votre investissement

David K. COPHIE – La formation pour rentabiliser votre investissement

Délégué Général Afrique & Océanie, Senior Alliance Consulting

 Avec plus de 1500 cabinets de formation, le développement de la formation continue est fulgurant en Côte d’Ivoire. C’est un secteur où les petits cabinets décomplexés tutoient sans histoires les grands cabinets, et collaborent même sur les marchés locaux et internationaux. 

Pourriez-vous vous présenter pour nos lecteurs ?

Je suis David K. COPHIE, originaire de Côte d’Ivoire et  diplômé de l’ULB de Bruxelles.  Après avoir été Auditeur dans de grands cabinets internationaux dont PricewaterhouseCoopers (PwC), consultant privé et expert auprès de l’UE-ACP, je me suis complètement engagé dans le conseil et la formation professionnelle continue depuis 1999.  J’ai été responsable pendant une dizaine d’années, de plusieurs séminaires internationaux de management et de perfectionnement des cadres africains.

Je dirige aujourd’hui le Groupe MDA, un réseau de cabinets internationaux de conseil en management, dont fait partie Senior Alliance Consulting (SACCI).

Nos principaux bureaux régionaux sont basés à Abidjan (Côte d’Ivoire) pour la zone Afrique et à Bruxelles pour la zone Europe… Mais nous avons aussi 8 agences relais, disséminées à travers l’Afrique francophone.

Nominé BizzAward2009 par la Confédération Mondiale des Affaires; SACCI a obtenu en 2010 et en 2012, les Prix « Century International Quality ERA » et « International Star for Leadership in Quality (TQM) QC100 » tous deux délivrés par le B.I.D à Genève.

Aujourd’hui nous comptons parmi les meilleurs cabinets de conseil exerçant en Afrique avec plus de 200 séminaires internationaux de haut niveau par an. Nous avons pour ambition de devenir un centre de référence avec statut d’institution internationale spécialisée dans le renforcement des capacités et la formation continue des cadres africains.

Qu’est ce qui a motivé la création du groupe MDA, particulièrement le cabinet SACI ?

Pour être Consultant et Formateur, il faut dominer les sujets. Le niveau d’exigence aujourd’hui est très élevé et c’est tout cela qui me passionne dans ce métier et a motivé la création de ce groupe de cabinets conseil: Partager notre expérience et continuer à apprendre par la diversité des expériences.

Sénior Alliance Consulting est un cabinet de conseil et de formation qui a vu le jour depuis 2000. Nous faisons les formations dans tous les métiers de base de l’entreprise à savoir : Comptabilité, Finance, Gestion des ressources humaines, Droit et Marketing. Globalement notre cible, c’est tout organisme international, entreprise, établissement public ou privé. On n’a pas de limites dans ce sens.

Quel est votre avis sur l’état actuel de la formation continue en Côte D’ivoire ?

Avec plus de 1500 cabinets de formation, le développement de la formation continue est fulgurant.  La Côte d’Ivoire est une terre promise pour les cabinets de formation. C’est un secteur où les petits cabinets décomplexés tutoient sans histoires les grands cabinets, et collaborent même sur les marchés locaux et internationaux.

Mais dans l’ombre de ce beau tableau de cabinets experts, quelques cabinets “ambulants’’, ces brebis galeuses, avilissent la profession avec des contenus inappropriés et tout naturellement des coûts au rabais. Ceci malheureusement avec la complicité de certains responsables RH ou de responsables de la formation qui n’ont pas pris toute la mesure de la fonction formation. Autrement, comment serait-ce possible?

Il est clair que le développement des compétences constitue un levier incontournable de la compétitive des entreprises.  Pour être plus précise, leur croissance passe majoritairement par l’intelligence individuelle et collective.  Les entreprises attendent donc beaucoup des acteurs de la formation professionnelle continue. Quelle est votre valeur ajoutée dans le conseil ?

Nous avons toujours voulu faire la formation de façon différente. D’abord, le travail que nous faisons, c’est l’analyse du besoin réel. Ensuite, il y a une ingénierie de la formation qui est faite pour épouser les attentes de l’entreprise. Donc, quand nous allons dans une entreprise, généralement, nous essayons de connaitre l’environnement de l’entreprise, ses forces et ses faiblesses. A partir de là, on évalue le potentiel inexploité de l’entreprise et nous élaborons des modules de formations selon tout un processus de la validation du besoin jusqu’à l’évaluation finale.

Quelles sont les compétences clés des professionnels du marketing autour desquelles s’articulent vos programmes de formations ?

Chez nous, aucun domaine n’est ignoré en matière de compétences marketing opérationnel ou stratégique. Des techniques traditionnelles aux nouvelles techniques telles que le digital marketing, social media, l’inbound Marketing, marketing de l’innovation, CRM etc. Rien n’est ignoré car nous avons la pratique et l’expérience en la matière ; nous l’exploitons quotidiennement au sein de notre Groupe.

Quels sont les critères qui doivent déterminer le choix d’une formation ?

Nous proposons toujours une grille d’analyse pour permettre au client de choisir une ou des formations en fonction de son projet. Les 3 informations privilégiées sont le parcours professionnel relevant la pertinence du besoin, l’avis de l’employeur, surtout, le bilan des acquis.

Les critères essentiels sont :

Les qualifications visées

Les objectifs et le programme

Le rythme de la formation et l’organisation matérielle (Normes de qualité et suivi)

Le coût de la formation

La notoriété du cabinet et ses liens avec l’entreprise

Pourquoi et comment évaluer l’efficacité d’une formation ?

Il est très important de mesurer l’efficacité d’une formation C’est un investissement dans le capital humain dont on doit évaluer la rentabilité.

L’évaluation de l’efficacité des actions de formation est aujourd’hui plus que jamais une nécessité évidente. Plus aucune organisation (entreprise, administration, association…) ne peut se contenter de  » former pour former « . Former coûte cher et prend du temps.  Plus encore que pour un investissement matériel, il importe de connaître ou de situer le retour d’investissement de la formation pour être sûr de le rentabiliser.

Pourtant, dans la plupart des organisations, les opérations d’évaluation des actions de formation sont relativement rares. Elles se limitent souvent à un  » questionnaire de satisfaction  » rempli rapidement à la fin de la formation.  Ce n’est pas une évaluation de la formation mais celle de la satisfaction,

L’évaluation de l’efficacité des actions de formation peut se décliner en trois dimensions complémentaires et hiérarchisées, appelant chacune des méthodologies différentes, et présentant chacune des difficultés spécifiques.

Le premier niveau concerne l’évaluation des acquis, ou encore l’efficacité pédagogique : est-ce que les objectifs ont été atteints ? En d’autres termes,  les participants ont-ils acquis à la fin de la formation les compétences qui étaient visées par les objectifs de formation ?

Le deuxième niveau concerne le transfert : est-ce que les acquis de la formation sont appliqués sur le terrain ? En d’autres termes,  les participants, une fois revenus à leur poste de travail, mettent-ils en oeuvre les compétences acquises lors de la formation ? .

Le troisième niveau concerne l’impact de la formation : est-ce que les acquis de la formation permettent d’atteindre certains résultats sur le terrain ? En d’autres termes, les nouvelles compétences des participants permettent-elles de faire évoluer l’organisation ?
Ces trois niveaux sont importants à évaluer, mais il faut avoir conscience que l’entreprise, en tant que telle n’est vraiment concernée que par l’évaluation de l’impact de la formation. De son point de vue, ce qu’il importe de savoir, c’est si la formation a permis d’atteindre les effets attendus sur le terrain.

Quelle est la place de la formation dans l’entrepreneuriat ?

Beaucoup des personnes et même des diplômés n’en sont pas toujours conscients, mais ils bénéficient d’un des moyens les plus favorables qui soient à la création d’entreprise.

Sans rentrer dans un développement trop long (incubateurs, accélérateurs, aides publiques, financement privés), des témoignages éloquents sur ce sujet sont nombreux.  Tout le monde aspire à plus d’indépendance, à la réussite sociale, et l’entrepreneuriat y mène aussi (parfois).  Dans les grandes écoles, beaucoup de chemin a été fait depuis les débuts des pionniers de l’enseignement de l’entrepreneuriat ou business school. L’entrepreneuriat par la formation a été longtemps compris comme un processus linéaire, dont les business school étaient l’aboutissement.

L’avantage de suivre une spécialisation pour entreprendre dans un centre de formation est doublé :

✔ Grâce à son expérience, le centre peut facilement faire évoluer le cursus chaque année pour coller au plus près des réalités et tendances du marché (approches lean start-up, effectuation, business model canvas, crowdfunding etc), et mettre les candidats en face d’une combinaison d’enseignements académiques et de praticiens hautement qualifiés

✔ Du fait de son intégration à un environnement de praticiens, l’entrepreneur bénéficie d’un enseignement exceptionnel, qui répond beaucoup à ce qui attend les créateurs d’entreprises dans leur future activité.

Les entrepreneurs sortant de centres de formations spécialisés ont les approches et les outils qui leur permettront de répondre aux attentes du marché.

Avec la diversification des canaux de communication, l’arsenal promotionnel déployé par les entreprises, l’évolution du digital accentué par l’essor des tablettes et des smartphones, les consommateurs sont sur-sollicités et influencés de toutes parts. Cet écosystème tend à complexifier le processus d’achat et à rendre le client presqu’insaisissable .  Selon vous, qu’est-ce qui motive l’achat d’un produit de nos jours ?

Beaucoup d’entreprises n’ont pas encore compris ce qui génère l’engagement d’un consommateur.  Il est très difficile de trouver toutes les réponses aux attentes des consommateurs.

La question des motivations d’achat est pourtant l’un des principaux sujets de l’adoption des dernières tendances du marketing.  Il n’y a pas de solutions miracles pour combler le gap entre ce qui est attendu par les clients et l’entreprise et ce qui est disponible sur le marché aujourd’hui.

Mais s’appuyer sur l’inbound Marketing pour développer vos activités est une solution « plug and play » efficace qui vous permettra de réduire les risques avant d’avoir obtenu des résultats. La méthodologie Inbound marketing oblige un partenariat gagnant – gagnant entre l’entreprise et son client et garanti également une satisfaction mutuelle et engageante.

Quelle est la prochaine étape pour la senior alliance consulting?

C’est tout simplement devenir un centre international de renforcement de capacité par excellence, établi en Afrique et reconnu comme une institution internationale grâce à des accords d’établissement signés avec nos états.

Interview réalisée par Anaïs

Enregistrer